Semoir frontal

Après un déchaumage au compil, on constate une levée très rapide des mauvaises herbes.

Alors pourquoi n'en serait-il pas de même avec les céréales ? Pourquoi et comment cela fonctionne ?

Lors d'un semis à l'aide du semoir frontal, les graines sont disposées au sol avant le passage du compil. Dès que les 3 premiers trains de bêches sont passés, on observe un flux de terre montant, celui-ci retombe juste avant le passage des roues.

Par tri-densimétrique, les éléments de terres les plus fins retombent en premier et ce de par leurs densités de 1.3 à 1.4, suivent les graines avec une densité de 0.4 à 0.75. Ceci explique le positionnement des graines, qui se situe toujours à 1 ou 2 cm de la surface et jamais dans le creux formés par les bêches du compil ; Ces graines se trouvent donc toujours au contact de la terre, assurant ainsi une parfaite germination ; Les déchets de surface avec une densité de 0.15 à 0.5 retombent en derniers, protégeant les sols et les semis.

Avantages du Semoir Frontal :

Lors du semis avec le semoir frontal, une réparation parfaite et identique s'observe. A chacune des sorties de la rampe, un éclateur permet une égalisation du flux de graines au sol afin d'obtenir une meilleure utilisation de l'espace pour un parfait développement de chaque plante avec un brin de plus au tallage.

Avec un semis réalisé à l'aide du compil et du semoir frontal, la graine est placée à 3 ou 4 cm au dessus du bas du creux formés par les bêches correspondant au seuil de rétention d'humidité des sols. De ce fait, elle se trouve dans une zone saine, favorisant sa germination et le développement de son plateau d'implantation sera assuré. Aucune perte de semis en zone tassée ou humide.

La gamme Semoir frontal Duro France